samedi 24 avril 2010

Histoires laotiennes - nos amies les bêtes

... parce qu'ici, elles ne sont pas comme chez nous, et qu'il n'y a pas de raison que j'en profite toute seule.

Dans le centre sud du Laos, il existe un lac où vivent des tortues géantes. Elles en sortent quand un enfant se met à chanter ; et alors, il peut grimper sur leur dos. Ca ne marche pas avec les grandes personnes, au plus grand désespoir de votre humble servante.

***

Dans la pagode de notre village vit une truie géante. Quand je dis géante, je veux dire qu'elle m'arrive à la taille et qu'elle fait presque un mètre cinquante de large, avec plein de mamelles comme des ballons de handball. Ce monstre, qui aurait pu fournir une quantité non négligeable de saucisses, a été épargné par le boucher quand celui-ci s'est aperçu qu'il avait cinq doigts au lieu de quatre, ce qui était suffisant pour le déclarer sacré. Mme Truie a donc été recueillie par le temple.
Tous ceux qui ont essayé de l'attacher ou de lui mettre une laisse pour qu'elle ne fasse pas de dégâts sont tombés malades. Ils ont donc renoncé, et la demoiselle peut désormais se balader en toute liberté. Elle est aimée de tous et se laisse volontiers prendre en photo.

***

Ici, il n'y a pas de loup-garous (j'entends des couinements dans l'assemblée - non Mesdames, il ne sera point question de Jacob), mais il y a des hommes-tigres (ce qui peut être pas mal aussi). Dans la région sud du Laos, il existe une tribu qui possèderait le secret de la transformation, qui résiderait en un tubercule. Certains hommes auraient donc le pouvoir de se transformer en tigre la nuit. Ils s'en prennent aux humains qui, une fois trépassés, se transforment en gibier et peuvent donc être consommés en toute tranquillité.

***

La loterie locale est basée sur le zodiaque chinois.
Hier ma cousine a trouvé une chatte (sans-gêne) qui venait de mettre bas dans son armoire, et avait donné naissance à trois petits chatons. La maman va bien et les enfants sont en pleine santé.
Ma cousine a donc immédiatement joué à la loterie, en inscrivant ce qui équivalait à trois chats, et a gagné 250 $. Toute la famille a eu droit à un bon repas.

***

Il est possible de trouver des viandes bizarres dans certains quartiers de Vientiane, comme de la viande de chien ou de serpent. Seulement, c'est un peu tabou d'en consommer ; dans les régions plus reculées, c'est mieux admis. Moi, je refuse d'y penser: un hot-dog, c'est une saucisse dans un pain, et pas autre chose.

***

Sachez qu'ici, on peut se faire tuer pour un porc ou un chien écrasé. Le porc, c'est ce qui nourrit, et le chien, c'est ce qui surveille le porc. Mollo sur l'accélérateur donc.

***

Ma balade à dos d'éléphants m'a appris deux-trois petites choses:
1. L'éléphant est un animal sociable: il refuse de se déplacer s'il n'a pas un pote avec lui.

2. L'éléphant est un animal joueur: il aime bien embêter son pote en lui donnant de petits coups de trompe ou de queue ; il aime aussi s'ébrouer dans l'eau (avec une Casanova sur le dos, bien sûr)

3. L'éléphant est un animal peureux: un bruit de voiture au loin peut lui donner des envies de fuite (toujours avec une Casanova sur le dos)

4. L'éléphant est un animal de montagne: il vous grimpe allègrement des côtes très raides et très étroites, tout en jouant avec son pote (oui oui, je suis toujours dessus)

5. L'éléphant est un animal têtu: s'il ne veut pas avancer, il n'avance pas. Tu lui parles en français, en laotien ou en éléphant, c'est pareil.

J'ai aussi appris que l'éléphant était toujours utilisé pour transporter des marchandises dans certaines régions du pays, même s'il commence à être une espèce protégée.
Sachez que le Laos est aussi appelé le pays du million d'éléphants (même si ce n'est plus vrai aujourd'hui).
Sachez aussi qu'en Thailande, l'éléphant blanc est considéré comme sacré, et appartient au roi. Je pense que c'est parce que la mère du Bouddha a eu la vision d'un éléphant blanc au moment de concevoir son enfant.

12 commentaires:

  1. J'adore ce billet !!!

    RépondreSupprimer
  2. Ohh j'aime toutes ces tranches de vie animales, légendaires et vacancières ;)

    RépondreSupprimer
  3. Super intéressant ton billet! J'adore ce genre d'anecdotes de voyage! :) Et comme j'adore aussi les animaux, tu tombes pile! :)

    RépondreSupprimer
  4. Si j'ai bien compris, on peut manger les chiens, mais pas les écraser...
    Etonnant.
    Nous c'est le contraire, mais on est de l'autre côté du globe. Ceci explique peut-être cela...

    Au fait, sais-tu que tu as un très joli nom? Ici, on vous appelle maintenant les "naufragés volcaniques" Ça a de la gueule, non? Sinon, à quoi ça sert que les journalistes se décarcassent?

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup de billet!
    Mais moi, ça ne me fait ni chaud ni froid d'avoir du chien dans mon assiette - mais ce n'est pas très bon, quand même.

    RépondreSupprimer
  6. Génial !

    On aura droit à une photo de la truie géante ? Je suis contente de ne pas la connaître personnellement, elle pourrait me faire peur (pareil pour les tortues géantes, même si la légende est délicieuse).

    L'éléphant a longtemps été mon animal préféré. Je trouve ça furieusement sympathique. Mais une balade sur leur dos, que ça doit être impressionnant...

    Sais-tu quand tu seras de retour ?

    RépondreSupprimer
  7. Ton billet m'a beaucoup fait rire ! Ca donne des envies de voyage... Tu es bien rentrée au fait ?

    RépondreSupprimer
  8. * Miss Babooshka, merci :)))

    * Kikine, je n'ai plus d'histoires de bebêtes malheureusement. Mais je vais faire quelques billets sur le Laos puisque ça a l'air de vous plaire! Merci!

    * Sib, c'est un peu bizarre, mais ça peut s'expliquer de la façon suivante: ici les chiens ne connaissent pas le contrôle des naissances, du coup on en zigouille quand ça devient envahissant et auditivement intenable. Dans mon village, les nuits ont été infernales la première semaine de notre arrivée, à cause de leurs aboiements. On s'est absentés une dizaine de jours, et à notre retour, pouf! plus rien.
    Le nom trouvé par les journalistes me plait beaucoup, je ne savais pas qu'on nous appelait comme ça.

    * Mo, je vois que tu t'es laissée tenter par la gastronomie locale! hahaha c'est bien, tu es plus ouverte d'esprit que moi. Moi, rien que l'odeur me donne la nausée. En même temps, en viande, je ne supporte que le poulet et le poisson, ceci explique peut-être cela.

    * Erzébeth, j'aimerais bien vous mettre une photo de la truie, mais il faudrait que je réussisse à la prendre avec quelqu'un à côté, pour que vous mesuriez l'ampleur de la chose.
    Si tu es si fan des éléphants, va lire le bouquin sur l'éléphant d'europe que j'avais commenté sur mon ancien blog. http://renardbiblio.canalblog.com/archives/2007/06/08/5234131.html
    On a réussi à avoir un vol pour le 1er mai! (ce qui ne fait jamais que deux semaines de retard) Au début, on devait partir le 6 mai, donc on est bien contents finalement.

    * Merci Lilly! :) On rentre le 1er mai. Au début on devait rentrer encore plus tard, donc j'ai failli embrasser l'employé de d'Air Thai quand il nous a dit que notre vol était avancé!

    RépondreSupprimer
  9. Ahhh! Une balade à dos d'éléphant ça doit être pas mal... Jamais fait. Un jour peut-être... ou dans une autre vie!

    RépondreSupprimer
  10. Magique et merveilleux.
    Merci :)

    RépondreSupprimer
  11. * La plume et la page, ce n'est pas un indispensable non plus ;)

    * Ofelia et Fashion, merci les filles! :)

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.